Colloque Mathématiques, Sciences expérimentales et d’observation à l’école primaire

Organised by:

Colloque organisé à l’occasion de la Rencontre des centres pilotes/sites Internet La main à la pâte et dans le cadre du programme européen Scienceduc.
Pendant neuf années, l’action de La main à la pâte s’est focalisée sur la science, entendu comme la science de la nature, celle des phénomènes, celle des objets fabriqués par la technique. Cette science n’existe pas seule, et le choix fut fait de mettre prioritairement en valeur ses liens avec le langage (apprentissage du français) : rôle du cahier d’expériences, précision du lexique, correction de la syntaxe ont ainsi fait pendant à la découverte du monde, au questionnement devant la nature, aux réponses rationnelles progressivement construites. Le moment est venu de s’interroger sur le lien entre l’action de La main à la pâte, la rénovation de l’enseignement des sciences à l’école et les mathématiques.

Presentation

Colloque organisé à l’occasion de la Rencontre des centres pilotes/sites Internet La main à la pâte et dans le cadre du programme européen Scienceduc.
Pendant neuf années, l’action de La main à la pâte s’est focalisée sur la science, entendu comme la science de la nature, celle des phénomènes, celle des objets fabriqués par la technique. Cette science n’existe pas seule, et le choix fut fait de mettre prioritairement en valeur ses liens avec le langage (apprentissage du français) : rôle du cahier d’expériences, précision du lexique, correction de la syntaxe ont ainsi fait pendant à la découverte du monde, au questionnement devant la nature, aux réponses rationnelles progressivement construites. Le moment est venu de s’interroger sur le lien entre l’action de La main à la pâte, la rénovation de l’enseignement des sciences à l’école et les mathématiques.
Nous avons choisi d’y dédier la rencontre 2005 des centres pilotes, sous un triple aspect.
Le premier, original, explore une initiation élémentaire à la statistique. Parce que celle-ci met en jeu des phénomènes du monde réel, elle concerne bien la science dont traite La main à la pâte. Parce qu’elle fait appel à la mesure, aux nombres, à la logique rigoureuse, elle touche aux mathématiques.
Le deuxième, plus classique, concerne l’application d’une démarche d’investigation à un enseignement rénové de mathématique à l’école primaire. Comment les dix principes de La main à la pâte pourraient- ils, sans impérialisme aucun, s’appliquer ou se décliner à ce propos ? Les incursions dans l’histoire des sciences et leurs modalités expérimentées avec succès, pourraient-elles se transposer efficacement ?
Enfin un troisième aspect se préoccupe d’une juste articulation entre expérimentation, mesure et outils mathématiques. Des modules tels « Eratosthène » ou « Quelle heure est-il sur terre ? » rencontrent cette question. Il n’est pas certain que nous l’ayons traitée jusqu’ici de façon tout à fait satisfaisante.
Aucun de ces trois points ne peut être abordé sans le concours de mathématiciens dont beaucoup, de leur côté, ont déjà exploré ces voies. La rencontre de Saint-Etienne nous permettra avec eux de faire le point, d’esquisser des rapprochements, ou même des projets communs.
Enfin, beaucoup de nos collègues mathématiciens nous ont fait part de leur intérêt à appliquer, au moins dans certains cas, la méthode d’investigation à l’enseignement des mathématiques. Ceci pourra également être évoqué.

Coordinaters