Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

Hors les murs

Colloque Daniel Arasse

organisé par Nadeije Laneyrie Dagen (ENS), Danièle Cohn (EHESS), Frédéric Cousinié (INHA), Philippe Morel (univ. Paris I), Yves Hersant (EHESS), Giovanni Careri (EHESS), Maurice Brock (univ. Tours) et Philippe Dagen (univ. Paris I)

Le colloque organisé par l’Institut national d’histoire de l’art, l’École des hautes études en sciences sociales, l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, l’École normale supérieure, l’ARIAS et le Centre d’études supérieures de la renaissance, avec le soutien de l’Istituto Italiano per gli Studi Filosofici (Naples), réunit des intervenants qui, amis, éditeurs, collègues ou anciens étudiants, ont tous bien connu Daniel ARASSE. Dans leurs communications, ils s’attachent à dégager sur des points précis la portée historique, théorique et méthodologique de ses travaux.
Disparu prématurément le 14 décembre 2003, Daniel ARASSE laisse derrière lui une production scientifique abondante et variée. Il a essentiellement travaillé sur l’image de la peinture mais ne s’est jamais cantonné à un domaine de spécialité. Si la plupart de ses recherches portaient sur l’Italie du XIVe au XVIe siècle, Daniel ARASSE s’est aussi intéressé à la Hollande du XVIIe siècle, à la France du XVIIIe et, plus récemment, à divers artistes contemporains. Une telle diversité procède d’une curiosité toujours en éveil et d’une insatiable envie de connaître et de comprendre, mais on y perçoit une profonde unité : elle est sous-tendue par une évidente cohérence intellectuelle. Le petit recueil intitulé On n’y voit rien (2000) fait ainsi écho au gros livre sur le détail (1992) : dans l’un et l’autre ouvrage, si différents que soient les objets étudiés, l’analyse a pour ressort ce qui arrête le regard et sollicite la sagacité de l’observateur. Ainsi retrouve-t-on à l’œuvre l’attention que Daniel ARASSE a constamment portée à ce qui relève de l’affleurement parfois à peine perceptible, qu’il s’agisse de la foi d’un peintre catholique vivant en milieu réformé (Vermeer, 1993) ou de la trace que le moi de l’artiste ou du commanditaire laisse dans l’œuvre (Le sujet dans le tableau, 1997).
Responsables scientifiques : Maurice Brock, Giovanni Careri, Danièle Cohn, Frédéric Cousinié, Philippe Dagen, Yves Hersant, Nadeije Laneyrie-Dagen, Philippe Morel
assistés de Marie-laure Allain et Sara Longo


Colloque L’essor des neurosciences, France, 1945–1975

organisé par Claude Debru (ENS), Michel Imbert (ENS / EHESS), Jean-Gaël Barbara (CNRS), Céline Cherici (univ. Paris VII), David Romand (univ. Bordeaux I) et Frédéric Wieber (univ. Paris VII)

Le projet Histoire des neurosciences en France dans le contexte international, sous la direction de Claude Debru, a pour but de comprendre les conditions de la formation et de l’expansion du champ de recherche des neurosciences après la deuxième guerre mondiale. Émergence de nouveaux domaines scientifiques, ouverture de champs institutionnels, internationalisation de la recherche, formes nouvelles de l’interdisciplinarité : comment ces facteurs et bien d’autres sont-ils à l’orgine de l’essor décisif des neurosciences en France ?
Ces questions sont discutées en croisant les regards des scientifiques acteurs de l’histoire et des historiens et philosophes des sciences.


Colloque Mathématiques, Sciences expérimentales et d’observation à l’école primaire

Colloque organisé à l’occasion de la Rencontre des centres pilotes/sites Internet La main à la pâte et dans le cadre du programme européen Scienceduc.
Pendant neuf années, l’action de La main à la pâte s’est focalisée sur la science, entendu comme la science de la nature, celle des phénomènes, celle des objets fabriqués par la technique. Cette science n’existe pas seule, et le choix fut fait de mettre prioritairement en valeur ses liens avec le langage (apprentissage du français) : rôle du cahier d’expériences, précision du lexique, correction de la syntaxe ont ainsi fait pendant à la découverte du monde, au questionnement devant la nature, aux réponses rationnelles progressivement construites. Le moment est venu de s’interroger sur le lien entre l’action de La main à la pâte, la rénovation de l’enseignement des sciences à l’école et les mathématiques.


Colloque Science, technologie et créativité

Colloque organisé à Poitiers le 8 décembre 2004 dans le cadre des rencontres des centres pilotes La Main à la Pâte.


Conférences "Culture Sciences-Physique"

Conférences proposées par le site d’accompagnement de la physique en lycée (DESCO/ENS Lyon).
Le site CultureSciences-Physique a pour but d’aider et d’informer les enseignants de physique de lycée (mais tous les visiteurs sont les bienvenus!). Il propose des articles scientifiques, des simulations ou des expériences écrites ou validées par des chercheurs.


Journée de l’Institut de biologie

organisé par Alain Berthoz (Collège de France/CNRS)

Journée de l’Institut de Biologie et de l’Institut Fédératif de Recherche 52 Transduction des Signaux. Molécules à Action Centrale et Périphérique au Collège de France, en collaboration avec l’Ecole normale supérieure.


Journée L’organisation du vivant : Actualités et perspectives

organisé par Jean-Antoine Lepesant (Institut Jacques Monod)

Journées de l’Institut Jacques Monod (CNRS, Paris VI et Paris VII).
La question fondamentale que pose la vie concerne les mécanismes qui conduisent à l’émergence de systèmes complexes ayant la capacité de remplir des fonctions.
Au-delà de la compréhension de la nature du code génétique et de son expression, il nous faut donc comprendre comment les molécules du vivant interagissent à différentes échelles pour générer des systèmes cohérents et fonctionnels au niveau cellulaire et des organismes. Ainsi, l’Institut Jacques-Monod est structuré en trois départements qui abordent respectivement l’étude des génomes, des cellules et du développement. L’atmosphère y est très collégiale et la collaboration entre les équipes au sein de chaque département et entre les départements y est vivement encouragée.


Journée La radiothérapie entre science, médecine et société

organisé par EDP Sciences (éditeur) et Institut Curie (centre de recherche)

À l’occasion de la sortie de l’ouvrage Pionniers de la radiothérapie de Jean-Pierre Camilleri et Jean Coursaget, les Editions EDP Sciences et l’Institut Curie organisent un colloque.
Alors que chaque année, plus de 280 000 nouveaux cas de cancer sont diagnostiqués, cette maladie a été déclarée priorité de santé publique. Un plan de mobilisation nationale contre ce fléau a été mis en place, et les actions de préventions comme les moyens de lutte se multiplient. Aujourd’hui, le cancer se guérit dans plus d’un cas sur deux, grâce aux progrès conjoints de multiples thérapies. La Radiothérapie est une composante essentielle de ces traitements, et ce colloque est consacré à la place que doit tenir cette technique à l’aube du XXIe siècle.


Journée Nanosciences et biotechnologies

organisé par Didier Gourier (ENSCP)

Journée scientifique de la Montagne Sainte-Geneviève organisée à l’Institut national agronomique Paris-Grignon.
Le centre de Paris possède une concentration particulièrement élevée de laboratoires impliqués dans les nanosciences et les nanotechnologies. Cette journée scientifique est l’occasion de faire le point, nécessairement incomplet, sur les recherches et les développements futurs des nanosciences et des bionanotechnologies sur la Montage Sainte-Geneviève.