Lien 
vers le site de l'ENS
ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEUREPARIS
Lien vers l'accueil
lancer la recherche

» Conférences d’après mars 2011 : nouveau site

Formation continue des enseignants du secondaire

Conférences "Culture Sciences-Physique"

Conférences proposées par le site d’accompagnement de la physique en lycée (DESCO/ENS Lyon).
Le site CultureSciences-Physique a pour but d’aider et d’informer les enseignants de physique de lycée (mais tous les visiteurs sont les bienvenus!). Il propose des articles scientifiques, des simulations ou des expériences écrites ou validées par des chercheurs.


Formation continue : Programme de l’École d’économie de Paris

organisé par Akiko Suwa-Eisenmann (École d’économie de Paris) et Marc Gurgand (École d’économie de Paris)

Programme de formation continue à destination des professeurs de sciences économiques et sociales des lycées et de classes préparatoires B/L et ECE, en partenariat avec l’association des professeurs de sciences économiques et sociales (APSES), l’association des professeurs de khâgne et hypokhâgne (APKHKSES) et l’association des professeurs de classes préparatoires à HEC (APHEC).
Thème : Innovation, concurrence et croissance
L’analyse des comportements d’innovation des entreprises permet de réfléchir au cadre concurrentiel le plus favorable à l’innovation et à la croissance. Faut-il protéger les entreprises et subventionner la recherche-développement ou faut-il ouvrir les marchés pour favoriser l’entrée des firmes innovantes ? Quel est le rôle de la politique industrielle ? On s’appuiera, d’une part sur les analyses microéconomiques des entreprises et, d’autre part, sur les nouvelles théories de la croissance, en particulier les approches schumpéteriennes qui mettent l’accent sur les création-destruction d’entreprises. Le rôle des politiques de formation sera également discuté.
Thème : Développement, pauvreté et institutions
La croissance économique suffit-elle à réduire la pauvreté dans les pays en développement et les politiques macroéconomiques permettent-elles d’agir efficacement ? Les débats sont intenses. En pratique, les approches globales sont doublées d’une multitude d’interventions locales et ciblées. Celles-ci donnent lieu à des évaluations qui s’appuient sur des méthodes d’évaluation des politiques publiques de plus en plus rigoureuses. Entre l’inefficacité des Etats et les imperfections du marché, le chemin est souvent étroit, et le succès des mesures de lutte contre la pauvreté dépend du cadre institutionnel, auquel les économistes portent une attention croissante. De manière générale, la littérature empirique récente reprend, avec de nouveaux outils, l’analyse causale du rôle des institutions sur le développement, et notamment du legs colonial.


Formation continue : Stage pour les enseignants de chimie

organisé par Ludovic Jullien (ENS) et Jean-Bernard Baudin (ENS)

Stages de formation des enseignants de premier cycle universitaire et de classes préparatoires.
2006 : Histoires de la chimie
L’histoire des sciences est essentiellement absente de l’enseignement au niveau du premier cycle universitaire. De nombreux enseignants estiment pourtant qu’elle devrait représenter une part significative de l’apprentissage des fondamentaux disciplinaires. Il ne s’agit pas simplement de captiver tel auditoire par une anecdote pittoresque. Il en va plutôt de la contextualisation des connaissances dispensées, autant pour apprécier la valeur des travaux du passé que pour déterminer les activités signifiantes du futur.
La chimie offre des entrées historiques nombreuses qu’il est possible d’investir dès le premier cycle universitaire. C’est ce que propose d’illustrer ce stage de formation au travers de quatre axes de lecture : i) Rupture au XVIIIe siècle : L’expérience comme dialogue avec la matière réactive ; ii) Far West chimique au XIXe siècle : De la naissance des atomes et des molécules ; iii) La matière chimique : représentations et interprétations du réel au cours de l’histoire ; iv) Chimie et Techniques de caractérisation : 200 ans d’histoire commune. Un atelier sera par ailleurs consacré aux sources bibliographiques avec une présentation d’ouvrages et de pages Web (en particulier, accès au fond de la Bibliothèque Nationale de France par Gallica).
2003 : La réaction de Wittig
L’année 2003 est celle du cinquantenaire de la publication dans Liebigs Annalen de l’article pionnier de Georg Wittig sur la réaction qui porte désormais son nom et qui lui valut le prix Nobel en 1979. L’objectif du stage est de proposer une actualisation des connaissances sur cette réaction et ses innombrables développements durant ces cinquante années.
Les points suivants seront examinés au cours du stage :
- Préhistoire et histoire de la réaction de Wittig. Quelques exemples d’emploi en synthèse de 1953 à aujourd’hui.
- Variations autour de la réaction de Wittig (réaction de Wittig-Horner, d’Horner-Emmons-Wadsworth, méthodes de Schlosser, de Warren, variante Scopy) ; extensions de la méthode aux autres carbonylés (esters, amides, anhydrides, imides, carbonates, thiocarbonylés, ...) ; méthodes apparentées (As, Sb) ; réactions « domino ».
- Le mécanisme de la réaction de Wittig d’hier à aujourd’hui.


Journée Le hors champ, pouvoir invisible

organisé par Jean-Loup Bourget (ENS), Christine Juppé-Leblond (Inspecteur général) et Marcel Mascio (DESCO)

Séminaire « Education à l’image », organisé par l’Inspection générale, la Direction de l’enseignement scolaire et l’ENS Ulm.
LE HORS CHAMP, pouvoir invisible. Une notion centrale dans toute éducation à l’image et au son.
Un film c’est d’abord, pour tout spectateur, une présence à l’écran d’images et de sons.
Si l’on y regarde (et écoute) de plus près, on s’aperçoit très vite du rôle considérable qu’ont les images et les sons qu’on ne voit pas, qu’on n’entend pas: c’est toute la puissance invisible et secrète du hors champ c’est-à-dire de ce qui se joue et se trame hors du cadre de l’écran mais dont les effets le pénètrent.
C’est dans le hors champ, zone de liberté du spectateur, que se construisent les grandes émotions du cinéma.
C’est de cet inconnu qu’il s’agit ici de dévoiler la force cachée en cherchant également les formes qu’il peut prendre dans d’autres arts : notamment la peinture et le théâtre.


Journée X-ENS/UPS physique

organisé par David Guéry-Odelin (Université Paul Sabatier), Claudine Hermann (Ecole Polytechnique), Cécile Appert-Rolland (ENS/CNRS), Yvan Bonnassieux (Ecole Polytechnique), Frédéric Pincet (ENS) et Samson Lasaulce (CNRS)

Ce colloque est organisé par le département de physique de l’École polytechnique et l’École normale supérieure avec l’aide de l’Union des professeurs de spéciales et à l’intention des professeurs de classes préparatoires.
Journées 2002 organisées pour l’École polytechnique par Claudine Hermann et pour l’École normale supérieure par Cécile Appert.
Journées 2004 et 2005 organisées pour l’École polytechnique par Claudine Hermann et Yvan Bonnassieux, pour l’École normale supérieure par Cécile Appert et Frédéric Pincet.
Journées 2006 organisées pour l’École polytechnique par Yvan Bonnassieux et Samson Lasaulce, pour l’École normale supérieure par Frédéric Pincet et David Guéry-Odelin.
Journées 2007 organisées pour l’École polytechnique par Yvan Bonnassieux et pour l’École normale supérieure par Frédéric Pincet.


Rencontres EIST 2008 (Enseignement intégré de science et technologie au collège)

L’interdisciplinarité a fondé la science moderne, fécondé la science au cours de l’histoire et agite encore la science qui se fait. Les disciplines donnent lieu à la nécessité de l’interdisciplinarité et l’interdisciplinarité a besoin des disciplines pour fonder sa crédibilité scientifique. Prenant appui sur ces constatations, l’EIST a débuté en 2006, accompagnée par l’Académie des sciences et l’Académie des technologies.
Pour la troisième année consécutive, des chercheurs et des enseignants des collèges français ayant expérimenté cet enseignement scientifique et technologique rénové dans le sillage de La main à la pâte se sont retrouvés à Paris au cours de deux fructueuses journées de bilan. Regards sur les actions menées et perspectives pour les actions futures ont été enrichis par trois conférences scientifiques diffusées par l’ENS, qui ouvrent de nouveaux chemins vers une approche intégrée, centrée sur l’investigation, le développement de l’esprit scientifique et la communication.


Rencontres EIST 2009 (Enseignement intégré de science et technologie au collège)

L’interdisciplinarité a fondé la science moderne, fécondé la science au cours de l’histoire et agite encore la science qui se fait. Les disciplines donnent lieu à la nécessité de l’interdisciplinarité et l’interdisciplinarité a besoin des disciplines pour fonder sa crédibilité scientifique. Prenant appui sur ces constatations, l’EIST a débuté en 2006, accompagnée par l’Académie des sciences et l’Académie des technologies.
Pour la quatrième année consécutive, des chercheurs et des enseignants des collèges français ayant expérimenté cet enseignement scientifique et technologique rénové dans le sillage de La main à la pâte se sont retrouvés à Paris au cours de deux fructueuses journées de bilan. Regards sur les actions menées et perspectives pour les actions futures ont été enrichis par trois conférences scientifiques diffusées par l’ENS, qui ouvrent de nouveaux chemins vers une approche intégrée, centrée sur l’investigation, le développement de l’esprit scientifique et la communication.